ACTUALITÉ :

Politique de la ville – Analyse croisée de la politique de la ville en France, en Angleterre et en Flandre

Partant du constat que les grandes villes cumulaient une série de difficultés, la France, la Flandre et l’Angleterre ont mis en place, à partir des années 1980, des dispositifs de rénovation et de développement social et économique centrés, dans un premier temps, sur des quartiers
dits « en difficulté » pour s’étendre ensuite à des unités urbaines plus vastes, des villes voire des agglomérations urbaines entières. Ces initiatives, que nous avons regroupées sous le vocable français de « politique de la ville »,
bien qu’il n’ait pas de correspondance directe en Angleterre, se sont développées selon des approches et des modalités assez différentes dans ces trois régions. Ainsi, alors que l’apparition de la politique de la ville en France est d’abord liée à la crise des banlieues et à la réponse
que souhaitait lui donner le gouvernement socialiste de l’époque, en Angleterre elle va plutôt s’inscrire dans une approche néo-libérale des questions urbaines, approche qui privilégie le recours au marché pour redynamiser le tissu social et économique des zones en difficulté. En Flandre la mise en place d’une véritable politique de la ville est plus progressive et son
développement actuel nous paraît lié à une volonté d’émancipation des autorités flamandes vis-à-vis du pouvoir fédéral.
Au delà de différences liées à leur origine, le rapport s’attache à retracer la genèse de ces politiques et à identifier leurs principales orientations actuelles. Nous avons également cherché
à cadrer les structures institutionnelles et les volants budgétaires sur lesquelles elles s’appuient, sachant que, dans ce domaine également, il existe de grandes « lignes de partage » entre les
trois régions étudiées. Dans l’optique d’une recherche opérationnelle, nous avons cherché à extraire de ce rapport
les grandes lignes de partage entre ces différentes politiques, ainsi qu’entre différentes « générations » de politiques de la ville, sachant que l’on observe également des phénomènes de convergence entre les différents modèles proposés. Ces lignes de partage sont aux nombre de trois : les options et priorités, les leviers d’action et la structure institutionnelle.

D'autres publications qui pourraient vous intéresser

Juin 2012
Juillet 2017